Évolution stylistique du jazz

Le style New Orleans (à partir de 1900)
  • L'orchestre comprend deux sections bien distinctes :
    • La section rythmique composée d'une batterie qui assure le tempo, d'un piano et/ou d'un banjo qui fournissent les harmonies et d'une contrebasse (à vent ou à cordes) qui joue les fondamentales des accords.
    • La section mélodique qui tient le devant de la scène, au propre et au figuré, avec, dans le rôle principal, un cornet à pistons ou une trompette qui mène les ensembles, une clarinette qui brode autour du thème et un trombone qui ponctue le thème, souvent avec des effets de glissando. 
  • Le jeu est très collectif, même l'improvisation, les solos sont encore rares.
Le style Chicago (à partir de 1920)
  • Il reste assez proche du style New Orleans, cependant les solos se développent et on commence à utiliser de plus en plus les saxophones.
L'Ere du Swing (de 1930 à 1940)
  • Le jazz devient très populaire, on peut en entendre partout. Il devient commercial et donc pas toujours authentique.
  • Les Big Bands (orchestres de douze à vingt musiciens) font leur apparition. Dans ces Big Bands, les arrangements sont écrits mais l'improvisation reste un élément essentiel.
Le Be-Bop (à partir des années 40)
  • C'est une véritable révolution : la section rythmique devient l'égale de la section mélodique.
  • Le Be-Bop s'imprègne de la musique de Debussy et de Ravel et devient plus complexe.
  • L'improvisation est de plus en plus technique sur des tempos de plus en plus fous.
Le Cool jazz (à partir de 1950)
  • C'est une sorte de "jazz de chambre", plus calme et plus raffiné.
  • Il naît sur la côte Ouest des Etats-Unis et est donc souvent nommé "style West Coast"
Le Hard Bop (dans les années 50)
  • En réaction au style West Coast, il prône le retour à un jazz plus musclé.
Le Free Jazz (à partir des années 60)
  • Souvent lié à des revendications anti-raciales, il réclame la suppression de toute contrainte rythmique et harmonique, c'est l'improvisation absolue.
Le Jazz Rock ou Fusion (à partir de 1970)
  • Il emprunte au rock certains de ses instruments : les guitares électriques et les synthétiseurs, mais aussi sa mesure binaire.
  • Cependant, l'improvisation y tient toujours un rôle majeur.
Le Jazz aujourd'hui
  • Le monde s'est ouvert au jazz, le jazz s'ouvre au monde et à toutes les influences : musique savante, musique populaire, folklores de tous les pays.
Partager sur Google+

À propos de nicolas martello

enseignant education musicale #edmus — interlocuteur TICCE — passionné #numérique #éducatif — testeur #apple #google #elearning #mooc #musique #jazz