Glossaire des instruments traditionnels



A
ABOÈS : hautbois du Couserans (France).
ACCORDEON DIATONIQUE : petit accordéon dont le système d’anches mélodiques donne une note différente au poussé et au tiré.
AGOGO : double cloche à deux tons accordés (Brésil).
ALBOKA : instrument à anches et à double chalumeau, utilisant deux cornes comme embouchure et pavillon (pays basque).
ALLUN : tambour sur cadre berbère (Berabers et Chleuhs).
ANTARAS : flûtes de Pan (musique des Andes).
ATABAQUE : tambour oblong frappé à la main (Brésil).

B
BAGPIPE : terme courant pour la grande cornemuse écossaise.
BALAFON : xylophone à dix-sept, dix-neuf ou vingt lames de bois munies de résonateurs en calebasse (Afrique de l’Ouest et Afrique centrale).
BALALAÏKA : famille d’instruments à cordes pincées et à caisse triangulaire (Russie).
BANDOLIM : sorte de mandoline (Portugal, Brésil).
BANDONEON : instrument à anches libres aux sommiers de forme carrée, de la même famille que l’accordéon ou le concertina, utilisé essentiellement pour jouer le tango.
BANDOURA : cithare ukrainienne comportant 50 cordes
BÉCHONNET : cornemuse à soufflet du nord de l’Auvergne, portant le nom de son inventeur, luthier à Effiat (Puy-de-Dôme) ; elle possède trois bourdons.
BÉLÈ : tambour de Martinique.
BENDIR : tambour sur cadre répandu dans le Maghreb, le Proche et le Moyen-Orient.
BERIMBAU : arc musical du Brésil.
BINIOU KOZ : cornemuse bretonne comportant un seul bourdon et un chalumeau de très petite taille ; joue habituellement en couple avec la bombarde.
BOBRE : arc musical utilisé dans le maloya (Ile de la Réunion)
BODEGA : grande cornemuse du haut Languedoc.
BODHRAN : tambour sur cadre possédant un croisillon permettant d’agir sur la peau (Irlande).
BOHA : cornemuse des Landes de Gascogne dont le chalumeau et le bourdon sont percés dans le même bloc de bois ; c’est la seule cornemuse française avec chalumeau à anche simple.
BOMBARDE : hautbois breton associé la plupart du temps au biniou koz.
BOUZOUKI : luth grec à caisse piriforme ; outre la musique de sa région d’origine, il a été adopté par les joueurs de musique irlandaise.
BUZUK : luth du Moyen-Orient, proche du tembour.

C
CABRETTE : cornemuse à soufflet répandue en Auvergne et dans les régions limitrophes et dont la tradition s’est fortement développée dans le milieu auvergnat de Paris.
CAMOUNGUÉ (KAMOUGUÉ) : tambour de Guyane rythmant la danse du même nom.
CAREMÈRE : clarinette primitive des Landes de Gascogne.
CAVAQUINHO : sorte de petite guitare à quatre cordes (Portugal, Brésil).
CAYAMB : percussion de l’Ile de la Réunion, formé d’un cadre végétal.
CHABRETTE : cornemuse à soufflet du Limousin.
CHARANGO : petit instrument à cordes pincées dont la caisse est faite dans la carapace d’un tatou (musique des Andes).
CHENG : orgue à bouche, joué essentiellement en chine.
CHIRULA : flûte du Béarn à trois trous, normalement associée au tambourin à cordes ; le tout formant un ensemble joué par le même musicien.
CITHARE : nom générique utilisé en organologie pour les instruments à cordes pincées ou frappées, parfois frottées, pourvu uniquement d’une caisse de résonance et dont les cordes sont parallèles à cette caisse. Il existe, notamment en Europe et en Asie, des variétés munies d’une ou plusieurs touches.
CITHARE AUTRICHIENNE : la forme la plus élaborée des cithares à touches européennes.
COBZA : luth à caisse piriforme et manche court (Roumanie).
CONCERTINA : instrument à anches libres aux sommiers de forme hexagonale dont il existe plusieurs variétés selon les systèmes de fonctionnement des anches. Terme parfois utilisé au Portugal pour désigner l’accordéon diatonique.
CONGAS : percussions de la musique caraïbe et afro-cubaine.
CORNEMUSE : famille d’instruments à vent formés en général, d’un hautbois mélodique, d’un ou plusieurs bourdons rattachés à un sac étanche engrangeant l’air nécessaire à leur fonctionnement. L’air peut être introduit dans le sac directement par le souffle du musicien au moyen d’un porte-vent (cornemuses du Centre, biniou, boha) ou par un soufflet actionné par le joueur (cabrette, chabrette, Béchonnet). La majorité des cornemuses françaises fonctionnent avec des anches doubles, à l’exception de la boha.
CRWTH : vièle du Pays de Galles dont la forme générale rappelle la lyre.
CUATRO : petite guitare à quatre cordes de l’Amérique latine.
CUICA : tambour à friction des sambas brésiliennes.
CYMBALUM : cithare à cordes frappées de forme trapézoïdale jouée dans les musiques de l’Europe centrale.

D
DÀN TRANH : cithare vietnamienne à caisse allongée et arrondie, proche du koto.
DAP : percussion arménienne ressemblant au tambour de basque.
DEHOL : tambour à deux peaux, joué avec les mains ou avec une baguette, répandu dans tout le Caucase et notamment en Arménie.
DERBOUKA (darbouka) : tambour en forme de gobelet pratiqué dans tout le Maghreb, le Proche et le Moyen-Orient.
DJEMBÉ : grand tambour en gobelet taillé dans un tronc et tendu d’une peau de chèvre (Afrique).
DOMRA : luth russe.
DOUDOUK : hautbois à tuyau cylindrique percé de neuf trous antérieurs et d’un trou postérieur (Arménie)
DULCIMER : cithare à touche du sud des Etats-Unis, apportée par des colons allemands ou scandinaves (cf. épinette).

E
ÉPINETTE : terme désignant ici une cithare sur caisse, munie d’une touche, répandue dans l’Est et le nord de la France; les cordes sont réparties en chanterelles et en bourdons ou cordes d’accompagnement.

F
FIFRE : petite flûte traversière au son très aigu.
FLAVIOL : petite flûte utilisée dans les coblas catalanes.
FLÛTE À 3 TROUS : famille de flûtes (chirula, galoubet, xirula, txistu, etc.) possédant seulement 3 trous et dont on obtient une partie des notes en se servant des harmoniques. Elles permettent de jouer d’une seule main et de dégager l’autre pour s’accompagner d’un instrument de percussions (tambourin à cordes, ttun-ttun).
FLÛTE HARMONIQUE : genre de flûte dépourvue de trous et dont obtient les notes en se servant des harmoniques du son fondamental donné par le tuyau. Elle est très utilisée dans les pays scandinaves.

G
GAÏTA : désigne le hautbois traditionnel du Pays basque mais aussi la cornemuse de Galice et des Asturies (Espagne). Le même mot désigne en Amérique latine une flûte en bambou.
GAITA DE FOLES : cornemuse portugaise.
GALOUBET : flûte à 3 trous jouée en Provence et associée avec le tambourin.
GASBA : flûte populaire du Maghreb
GUIMBARDE : lame de métal ou de bois disposée dans un cadre et que l’on fait vibrer devant la cavité buccale.
GRAÏLE : hautbois populaire du Haut et du Bas Languedoc.
GUZLA : vièle monocorde de Yougoslavie

H
HACKBRETT : tympanon de Suisse et du Tyrol.
HAMMER DULCIMER : nom anglais du tympanon (Iles britanniques, Etats-Unis).
HARPE CELTIQUE : petite harpe à cordes en métal ou en nylon, reconstituée d’après les anciennes harpes jouées dans les pays celtiques.

K
KA : tambour des Caraïbes, fabriqué à partir d’un tonneau de bois recouvert d’une peau de cabri. Employé en Guadeloupe pour le gro-ka ou gwo-ka, expression artistique, d’origine africaine, englobant musique, chant et danse.
KABOSSY (kabosse) : luth court, fait à l’origine d’une carapace de tortue tendue de peau de zébu, mais aujourd’hui plus semblable à une petite guitare (Madagascar).
KANOUN (kanon, kanone, qanoun, quanoun, quanun) : cithare trapézoïdale jouée avec deux onglets et dont le chevalet repose sur une peau tendue (Proche et Moyen-Orient).
KASSÉ-KÔ : tambour de Guyane servant à rythmer la danse du même nom.
KEMANTCHÉ (kamantcha) : vièle à trois cordes munie d’une caisse de résonance sphérique (Turquie, Kurdistan, Iran, Afrique méditérranéenne). Le Kamantcha arménien et géorgien possède aujourd’hui quatre cordes.
KENA (quena) : flûte droite à encoche (musique des Andes).
KORA (cora) : harpe-luth fait d’une moitié de calebasse tendue de peau et d’un long manche étayé, en général, de 20 cordes.
KOTO : cithare japonaise à la table d’harmonie arrondie.

L
LANGELEIK : cithare à touche de Norvège (cf. épinette).
LOTAR : luth berbère (Chleuhs) à trois ou quatre cordes (ou Lginbri).
LOW WHISTLE : grand pipeau métallique.
LUTH : nom générique utilisé en organologie pour les instruments à cordes pincées, munis d’un manche, d’une caisse de résonance et dont les cordes sont parallèles à la table d’harmonie.

M
MARIMBA : xylophone d’Amérique centrale composé de 20 lattes de bois ou de bambou.
MEZOUED : cornemuse du Maghreb formée d’un sac en peu de chèvre, d’un double chalumeau muni de deux pavillons en corne.
MUSETTE : se dit des différentes cornemuses du centre de la France (Berry, Bourbonnais, Nivernais) ainsi que de la Bresse. La musette de cour est un instrument de musique savante des XVII° et XVIII° siècles.
MVET : harpe-luth munie de résonateurs (Afrique).

N
NAQUS : idiophone berbère constitué de n’importe quel objet métallique frappé avec deux autres objets de même nature.
N’GONI : petit luth africain à trois cordes (Peuhls, Maures) ou quatre cordes (Bambara) dont la table d’harmonie est fabriqué avec une peau de vache.
NAY (naï) : grande flûte en roseau d’origine populaire (Iran).
NEY : le même type d’instrument, notamment en Turquie, utilisé tout particulièrement dans la musique soufi (1).
NYCKHELHARPA : vièle à clavier, originaire du Uppland en Suède.
NORTHUMBRIAN PIPES : cornemuse à soufflet du Northumberland (nord de l’Angleterre).

O
OUD (ud) : luth à caisse piriforme, joué au plectre, répandu dans les pays arabes et en Iran. Il est utilisé à la fois dans les musiques populaires et les musiques savantes, comme par exemple la musique dite arabo-andalouse (2).

P
PAMPIR : famille de vièle à quatre cordes d’Arménie.
PANDEIRO : percussions ressemblant au tambour de Basque (Brésil).
PARKAPEZOUK : cornemuse arménienne.
PRACTICE : hautbois à capsule servant à s’entraîner au jeu de la cornemuse écossaise.

Q
QIN (Guqin) : cithare à sept cordes (Chine).

R
REBAB : vièle du Maghreb
RECO-RECO : planche dans laquelle sont pratiquées des encoches que le musicien frotte avec un bambou (Portugal, Brésil).
REPINIQUE : tambour parlant (Brésil).
RRIBAB : vièle berbère (Chleuhs).
RIQQ (reqq) : tambour muni de cymbalettes (type tambour de Basque).
ROULER : tambour de l’Ile de la Réunion

S
SANTOUR (centour) : cithare à cordes frappées de forme trapézoïdale, d’origine persane (Iran, Kurdistan, Arménie, Turquie...).
SANZA : petit résonateur de bois muni de lames métalliques que l’on joue avec les pouces (Afrique).
SARANGHI : vièle de l’Inde.
SAZ : luth à long manche (Turquie, Kurdistan).
SETR : luth iranien autrefois à trois cordes, aujourd’hui à quatre, joué avec les ongles et destiné à la musique intime ou mystique.
SHENAÏ : hautbois à pavillon métallique de l’Inde du Nord.
SHEVI : flûtes à bec en roseau (Arménie).
SIKUS : flûtes de Pan (musique des Andes).
SITAR : luth de l’Inde du Nord muni de cordes sympathiques et de deux résonateurs en calebasse.

T
TABLAS : couple de percussion à caisses métalliques de l’Inde du Nord.
TAMBORÍ : petit tambour associé au flabiol dans une coblas (orchestre catalan de sardane).
TAMBOURIN : désigne à l’origine un petit tambour sur cadre mais aussi le long tambour à timbre associé en Provence avec le galoubet (voir ce mot).
TAMBOURIN A CORDES : grosse cithare frappée par une baguette pour accompagner la flûte à trois trous (Béarn, Pays basque).
TAR : luth à long manche et à double caisse de résonance recouverte d’une peau, joué au plectre. D’origine persane, on le trouve aussi en Iran, Turquie, Arménie, Azerbaïdjan, etc.
TANBUR (tanbûr) : luth à long manche, très utilisé dans la musique savante turque.
TAROT : hautbois catalan.
TEMBOUR (tembûr) : luth kurde proche du bouzouki et du saz.
TENORA : grand hautbois à clés faisant partie de la formation obligée d’une coblas.
TIBLE : Petit hautbois à clé utilisé dans les coblas.
TIN WHISLE : petit pipeau métallique à six trous utilisé surtout en musique irlandaise.
TOMBAK : tambour en gobelet iranien fait en bois.
TREUJENN GAOL : nom breton de la clarinette jouée dans le style traditionnel.
TRIKITIXIA : nom donné à l’accordéon diatonique au Pays basque.
TTUN-TTUN : nom basque du tambourin à cordes.
TXALAPARTA : xylophone basque formé de planches de bois et actionné avec des rondins.
TXANBELA : hautbois souletin (Pays basque).
TXISTU (xistu): longue flûte à trois trous cerclée de métal, jouée dans le pays basque.
TYMPANON : nom français de la cithare trapézoïdale jouée avec des baguettes.

U
UILEANN PIPES : cornemuse irlandaise, actionnée au moyen d’un soufflet et munie de bourdons simples et d’un système de bourdons à clés (regulators).
UKÉLÉLÉ : petit luth océanien descendant du cavaquinho.

V
VALIHA : cithare tubulaire en bambou, véritable symbole de Madagascar.
VEUZE : cornemuse originaire du sud de la Bretagne et de la Vendée.
VIÈLE : nom générique utilisé en organologie pour les instruments à cordes frottées.
VIELLE (vielle à roue) : vièle à clavier dont l’archer prend la forme d’un disque de bois.
VINA (veena) : cithare tubulaire de l’Inde du Sud, munie de résonateurs en calebasse, jouée aujourd’hui comme un luth et utilisée dans la musique dite carnatique.

X
XIRULA : petite flûte à trois trous du Pays basque.

Z
ZAMPOÑA : flûte de Pan (musique des Andes).
ZARB : autre nom du tombak.
ZITHERA (citera) : cithare à touche de la grande plaine hongroise (cf. épinette)
ZOURNA (zorna) : hautbois du Proche et Moyen-Orient.


Notes :

1. Musique soufi : se dit de la musique pratiquée par un courant mystique de l’Islam qui utilise cette expression artistique comme chemin d’accès à l’extase.
2. Musique arabo-andalouse : expression utilisée pour définir une forme de musique savante arabe, localisée dans un certain nombre de foyers urbains et héritière des anciennes traditions arabes ibériques.
Partager sur Google+

À propos de nicolas martello

enseignant education musicale #edmus — interlocuteur TICCE — passionné #numérique #éducatif — testeur #apple #google #elearning #mooc #musique #jazz