La Musique d’orgue au 14è s. et dans la première moitié du 15è s.


Hormis dans quelques danses monodiques non écrites en tablature (12ème, 13ème et 14ème siècles), le type de notation choisi révèle une singulière démarcation par rapport à la musique, couramment écrite à cette époque en notation mesurée : sont indiqués d’une part le supérius (en notation mesurée), considérablement orné par rapport au modèle vocal, d’autre part la ou les voix en tablature, très simplifiée(s), le ténor étant restitué tel quel. 

Le plus ancien manuscrit de ce type est le Robertsbridge codex du début du 14ème siècle. 

Au 14ème siècle, l’orgue est utilisé depuis longtemps dans les églises, mais pas (comme on le dit souvent) pour accompagner le chant grégorien : pour des pièces instrumentales qui rehaussent la splendeur des cérémonies. 

Avant le 14ème siècle, on a pas de sources sur cette musique : on ne sait donc pas ce que jouait l’organiste. Les seuls témoins du passé sont l’iconographie, les chroniques et les traités théoriques. 

Depuis 1250, l’orgue fait partie du mobilier ordinaire de toute cathédrales et même de certaines églises.

Partager sur Google+

À propos de nicolas martello

enseignant education musicale #edmus — interlocuteur TICCE — passionné #numérique #éducatif — testeur #apple #google #elearning #mooc #musique #jazz