Glossaire de la musique des Caraïbes


Ahaimahani: chant des femmes garifuna destiné apaiser les esprits (Honduras, Guatemala, Belize).
Ahakwa désigne, t Cuba, des personnes originaires de la côte du Calabar, au sud du Nigeria.
Aheng: corne de vache dans laquelle on souffle (Marrons jamaïcains).
Aché: terme yoruha désignant la force vitale, employé à Cuba, comme salutation.
Adenco (ou gua.sdzï) : tige de bambou percutée (république Dominicaine).
Adunke: danse des Marrons du Surinam.
Afrocuhanismo mouvement de revalorisation de la culture noire de Cuba, particulièrement vigoureux dans les années vingt et trente.
Agankoi: danse des Marrons du Surinam, imitant les mouvements d’un poisson.
Agida: tambour marron du Surinam.
Aguinaldo chant de Noél d’origine espagnole (Porto Rico, Trinidad et d’autres pays).
Akete: tambour du hurru (Jamaïque).
Alcahuete: tambour congo de la république Dominicaine.
Aleke danse des Marrons du Surinam et de Guyane.
Aleke-kaseko: fusion de l’aleke et du kaseko (Surinam).
Anaforuana écriture secrète abakwa (Cuba).
Apinti: petit tambour rituel de registre aigu des Marrons du Surinam.
Arada danse d’origine dahoméenne du big dram.
Ara ra: désigne, à Cuba, la culture d’origine dahoméenne (fon).
Areito: fête sacrée des Indiens Siboneys (Grandes Antilles).
Asson: hochet sacré du vaudou.
Assotor: grand tambour sacré du vaudou.
Atabal: tambour congo de la république Dominicaine.
Awouksa: danse d’origine hausa (nord du Nigeria) du big drum.
Ayerraha danse d’origine yoruba (ouest du Nigeria) du big drum.
Babalao: prêtre de la santerfa (Cuba).
Bacchanal: fête, débridée, du carnaval trinidadien.
Bachata : genre de musique populaire née en république Dominicaine dans les années soixante.
Bad jan rituel hindou.
Badji: genre de chansons de l’ouest du Surinam.
Baba: trompe de bambou (Saint Kitts et Nevis).
Baile de huey (ou haile de Cocolos) : danse mimétique exécutée, en république Dominicaine, par les immigrants originaires des Caraïbes anglophones.
Baile de garabato: danse paysanne de Porto Rico.
Bailo: genre de chants du kumina (culte afro-jamaïcain).
Bafan beat: rythme harbadien, proche du calypso.
Baka: tambour du rite petro (vaudou).
Bamboche : danse haïtienne enlevée (également appelée bamboula), exécutée lors de fêtes et de carnavals.
Bamhoo violin : cithare en bambou (Jamaïque).
Bamboula : danse jadis exécutée â Saint-Thomas, Saint-Domingue, La Nouvelle-Orléans et d’autres lieux.
Banda: danse d’origine bantoue, souvent érotique, du vaudou haïtien et du hig drum.
Bandé: groupe de danseurs et de musiciens du rara haïtien (équivalent de la comparsa cubaine et panaméenne vu du mas trinidadien). Bandurria: cordophone d’origine espagnole (Cuba).
Ban f oline : variété de banjo utilisée dans certains orchestres guyanais des années trente.
Banya: danse des Marrons du Surinam.
Baquiné: veillée afro-portoricaine pour le décès d’un jeune enfant. Bas: trompe de bambou (Carriacou, Sainte-Lucie).
Bass drum : grosse caisse (divers pays anglophones).
Basse: tambour petro du vaudou.
Bastringue: nom donné, aux Antilles et en Guyane, â certains orchestres de danse dans les années trente.
Bata: tambour consacré de la santerfa et du shango et rada trinidadiens.
Batey: raffinerie de sucre (îles hispanophones).
Bâtonnier: (voir commandeur).
Beg pardon dance: rituel de Carriacou, destiné à implorer le pardon des ancêtres.
Bêlé (ou belair : genre de chants et de danses de Martinique, SainteLucie, la Dominique, Trinidad et Carriacou ; tambour de l’etu.
Bélé-kawé: danse du big drum.
Benta : cordophone jamaïcain avec un chevalet en bambou et une gourde servant de résonateur.
Big drum : culte d’origine africaine de Carriacou (également appelé big time) genre d’orchestres de carnaval de Saint Kitts.
Bigipoku : variété de kaseko (genre de musique populaire du Surinam) par extension, désigne aussi le kasekn lui-même.
Biguine: genre musical antillais né dans les années vingt â la Martinique, avec une instrumentation rappelant celle des anciens orchestres de jazz néo-orléanais.
Biguine komhass variété de biguine créée par le pianiste Henri Dehs dans les années soixante.
Biguine wabap : variété de biguine empruntant des harmonies de jazz, créée par le tromboniste Al Lirvat dans les années soixante. Black Garibs: nom donné aux Marrons de Saint-Vincent s’étant unis à des femmes caraïbes (voir Garifuna).
BItte beat: nom donné au ska jamaïcain en Angleterre. Buhhin’: choeur de chanteurs d’un dig’in’ match (Jamaïque). Bocû : tambour utilisé dans le carnaval de Santiago de Cuba. Bom bom: trompe de bambou (Dominique. Young Island).
Bomba: danse afro-portoricaine ; danse afro-dominicaine. Bomba laiqa: rythme de base de la bomba portoricaine.
Bombo (ou galleta) : grosse caisse (Saint-Domingue, Cuba, Guatemala, Hon duras et d’autres pays) ; tambour grave de la batterie de yuka (Cuba); nom de l’accent fort de la clave (Cuba).
Bomma: chanteur soliste d’un diggin’ match (groupe de travailleurs de la Jamaïque).
Bongo: culte des ancêtres de Trinidad ; petit tambour double originaire de Cuba.
Bonkô enchemiycï : tambour ahakwa (Cuba).
Boom n ‘chime: genre d’orchestre de Belize consistant en tambour et cloche.
Boom pipe (ou bamboo hass) : trompe de bambou (Jamaïque).
Bossale: esclave nouvellement arrivé d’Afrique.
Botija (ou botijuela : cruche dans laquelle on souffle, faisant office de contrebasse.
Boula nom de tambour existant notamment dans le vaudou haïtien, en Martinique, à Carriacou et à Saint-Thomas nom du rythme joué par le tambour dans la biguine.
Boula gyel: technique vocale martiniquaise imitant le 50fl du tambour boula.
Box drum : à Trinidad, caisse de bois faisant office de tambour.
Bruckins (bruckin party ou manchioneal) fête traditionnelle de la Jamaïque, avec défilé de rois et de reines, suivi de danses.
Brukdou’n genre de musique populaire, fortement syncopée, de Belize.
Budu,ç’ura (ou tortuga) : carapace de tortue utilisée comme instrument de musique par les Garifuna (Honduras, Guatemala).
Burlador: tambour de la bomba portoricaine, marquant le rythme de hase.
Bum : genre de musique jamaïcaine traditionnelle ayant influencé le reggae. Bum4 set: désigne la batterie de tambours rastas.
Buvei: prêtre/chaman garifuna (Honduras, Guatemala, Belize).
Cabildo: confrérie noire de nation (Cuba).
Cadenas: danse paysanne portoricaine d’origine espagnole.
Cadence rempart (kadans rampa) : genre de musique populaire créé par le saxophoniste haïtien Weber Sicot dans les années cinquante.
Cadence-lypso : mélange de cadence et de calypso inventé par Gordon Henderson dans les années soixante-dix.
Caja: tambour du tamborito panaméen.
Cajôn: caisse de bois servant rie tambour, employée dans le yambû (Cuba).
C’alenda: ancienne danse créole des Antilles.
Call and response: alternance de soliste et de choeur.
C’allao: danse traditionnelle de Saint-Dorningue.
Calypso monarch : chanteur couronné roi du calypso lors du carnaval de Trinidad.
Calypsonian: chanteur de calypso.
Camboulay: procession du carnaval trinidadien avec des porteurs de torches, évoquant les alertes au feu jadis déclenchées dans les plantations.
C’anoi’ta: morceau de bois évidé et percuté, employé dans la musique congo de la république Dominicaine.
Capitano : danse afro-dominicaine.
Carahalf: (voir ahakwa).
Carabiiîé: danse créole haïtienne issue d’une ancienne danse de cour française.
Caracol: coquillage utilisé pour la divination dans la santerfa (Cuba). (‘arimbu: arc musical du Honduras.
Cariso: danse du big drum de Carriacou ; ancien genre de danse et de chant de Sainte-Croix; ancienne chanson en patois français de Trinidad.
c’ariso keg: tambour utilisé pour le cariso (Sainte-Croix).
c’asteyan: danse d’origine espagnole exécutée par les Vénézuéliens de Trinidad.
Cata (ou kata : rythme frappé avec des baguettes sur le côté d’un tambour ; tambour petro du vaudou.
Cello: nom d’un des steel drums (Trinidad).
Cha cha (ou chacha : maraca (diverses îles hispanophones et francophones).
C’hamba: danse d’origine ashanti (Ghana) du hig driim (Carriacou).
C’hanipeta: genre de musique populaire métissée de la côte atlantique de Colombie.
C’hanté nias: chanson de carnaval de la Dominique. C’hantwell/chanterelle: nom donné, dans plusieurs îles anglophones, au chanteur ou à la chanteuse soliste.
Chat’ou: genre de lutte rituelle de Guadeloupe.
Chattam: danse du big drum.
Chenché matriculado : danse dominicaine du xlxc siècle.
Chica: ancienne danse afro-antillaise, parfois à caractère érotique.
Ch!ffoné: danse créolisée du big drum.
Chinchines: sonnailles employées dans la musique rituelle garifuna (Honduras, Guatemala).
Chirrup: danse créolisée du big drum.
C’houwal-bwa: nom donné, en Martinique, à la musique accompagnant jadis les manéges de chevaux de bois, et remise à l’honneur par Dédé Saint-Prix.
Cimballing: technique vocale du Zion Revival (culte jamaïcain).
Cinquillo: nom, à Cuha, d’une cellule rythmique présente dans de nombreuses musiques afro-américaines (ragtime, tango, biguine, etc.).
Clave: rythme de base de la musique cubaine au xi» siècle, genre de chorale se produisant, lors de Noél, dans les différents quartiers de La Havane (aussi appelée coro de clave).
Claves: bâtons entrechoqués, l’un “mâle”, l’autre “femelle”, fournissant le rythme cubain de la clave.
Cocoa-lute: arc musical maintenu avec la bouche et percuté avec une baguette (Grenade).
c’ofradfa : confrérie noire (Cuba et autres pays hispanophones).
Collar: collier sacré de la santerfa (Cuba).
Columbia: genre de rumba brava originaire de Matanzas (Cuba), dansée par les hommes et caractérisée par des mouvements acrobatiques.
(‘ommandeur: directeur de la chorégraphie dans le quadrille antillais.
Comparsa : groupe de danseurs et de chanteurs des carnavals de Cuba et de Panamâ.
c’ompds direct (kompa direk) : genre de musique populaire haïtienne créée par le directeur d’orchestre Nemours Jean-Baptiste en 1955.
Composé: chanteur soliste des tumbas francesas, sociétés fondées par des émigrants haïtiens dans la province d’Orientc (Cuba).
Conga : danse du carnaval cubain tambour cubain utilisé dans la musique populaire et appelé tumbadora à Cuba danse de salon des années trente.
Congo: mot désignant, à Cuba, une personne d’origine bantoue danse de “nation” du big drum.
Congo dance: rituel d’origine bantoue de Trinidad.
CongrE: danse afro-dominicaine.
Conjunto: type d’orchestre de son cubain né dans les années quarante et comportant un chanteur, plusieurs trompettes, un tres ou un piano, une contrebasse, un bongo et une conga.
Conque lambi: coquillage dans lequel on souffle (Antilles, Haïti). Contradanza: danse cubaine populaire â Cuba au xvIIIe siècle, avec des figures imposées.
Controversia: concours de rimes entre des chanteurs (Cuba, Porto Rico).
Convoi: groupe de travailleurs collectifs de Marie-Galante. Copla: quatrain (Cuba, Porto Rico).
Cornetfn chino: hautbois introduit à Cuba par les immigrants chinois â la fin du xix siècle et utilisé dans les carnavals de La Havane et de Santiago.
Coro de guaguancô : chorale chantant des rumbas et se produisant, au xlxe siècle, dans les différents quartiers de La Havane.
Coromantee: terme désignant enJamaïque les esclaves d’origine ashanti ou twi (Ghana).
Coumbite (ou société congo) : en Haïti, société de travailleurs agricoles, avec sa propre hiérarchie.
Countiy: genre de cantiques du kumina (culte afro-jamaïcain).
Coup d’main : groupe de travailleurs collectifs (Antilles).
Couper: improviser, pour un tambour (Antilles, Guyane).
Croix-croix: tube de bambou placé sur un chevalet et frappé avec des baguettes. Utilisé aux veillées funéraires (bongo) de Trinidad. Equivalent du ti-bwa antillais.
Crop-over: fête organisée par les esclaves des îles anglophones à la fin des récoltes.
Cuatro: cordophone comportant, suivant les pays, un nombre différent de cordes (Porto Rico, Guyane, Surinam, Trinidad).
(‘uliou: (voir punta.
(‘uracoa: ancienne danse de Saint-Thornas et de Sainte-Croix. Cut: improviser, pour un tambour (pays anglophones).
Cutter: nom, dans certaines îles anglophones, du tambour qui improvise.
Damié: lutte scandée par des chants et des tambours (Martinique).
Dancehall: en Jamaïque : dancing ; genre de musique populaire apparue dans les années quatre-vingt et proche du rap, avec des paroles slack (souvent violentes ou sexistes).
Danza: danse cubaine, et danse portoricaine du xlxe siècle, devenue danse nationale de cette île.
Danzôn: genre cubain issu de la danza, inventé à Matanzas (Cuba) à la fin du xlxe siècle par le cornettiste Miguel Failde.
Dé bonda: tambour utilisé dans la musique chouwal-bwa (Martinique). Décima: strophe de dix vers (Cuba, Porto Rico).
Deejay: ahréviation de disc jockey.
Deng: idiophone du Surinam, frappé avec une baguette et utilisé dans la musique rituelle.
Diablito: (voir iremej.
Diggin’ match : groupe de travailleurs collectifs de Jamaïque.
Dinkie-minny (ou set-up) : veillée funéraire (Jamaïque).
Dnn dnnp sorte de tambour métallique au son grave produisant deux notes, ancêtre des steel drums (Trinidad).
Double second: nom de l’un des steel drums.
Dub: genre de musique populaire dejamaïque où l’on parle en rythme sur un fond instrumental de reggae.
Dub plate: disque d’acétate sur lequel on effectue un mLx.
Dugu: culte garifuna des ancêtres.
Dungles: surnom donné, par dérision, aux ghettos de Kingston (de dung, fumier, et jungle).
lift: rythme abakwa (Cuha).
hfô: rythme abakwa (Cuba).
Ekôn cloche ahakwa dépourvue de battant.
Ekue: tambour sacré abakwa.
Eribô: tamhour sacré abakwa.
Erikundi: sonnailles ahakwa.
Estucliantina: genre d’orchestres apparus dans la province d’Oriente (Cuba) au déhut du siècle.
Eté: figure du quadrille.
Etu : culte jamaïcain d’origine yoruba.
Fambd: temple abakwa.
Fandang: danse des Vénézuéliens de Trinidad, issue du fandango.
Fandango: danse espagnole d’origine bantoue transplantée en république Dominicaine et d’autres pays d’Amérique latine.
Felu-kon-felu : morceau de fer percuté, employé par les Marrons du Surinam.
Fotuto : nom, en république Dominicaine, de la conque lambi.
Fuc (ou cucO : rythme complémentaire marqué sur le côté d’un tambour de bomba portoricaine.
Fundeh: tambour burni et rasta.
Fungi band: orchestre avec violons, flûtes et triangle des îles Caïmans et de Saint-Thomas.
Gaga: version dominicaine du rara (carnaval).
Garaân : tambour sacré garifuna, utilisé dans le culte des ancêtres.
Ganfuna : Marrons réfugiés à Saint-Domingue qui s’unirent à des femmes caraïbes et vivent aujourd’hui au Guatemala, à Belize et au Honduras.
Gavilcn : ancien genre de rumba brava (Cuba).
Gayap: groupe de travailleurs collectifs (Caraïbes anglophones).
Ginin: désigne la Guinée dans le vaudou et, par extension, l’Afrique.
Grage (ou graf, : racleur (Haïti, Antilles et Guyane).
Gragé: danse des Antilles françaises et de Guyane ; l’un des rythmes du gwoka.
Grounation: réunion ou convention rasta Jamaïque).
Guaguancô: variété de rumba brava (Cuba).
Guajira : genre de musique paysanne d’origine espagnole de Cuba.
Guarapo: danse traditionnelle de la république Dominicaine.
Guataca : houe percutée, utilisée dans la rumba brava (Cuba).
Gubida: ancêtre, chez les Garifuna.
Gufa chanteur soliste de divers genres musicaux cubains dont les tonadas trinita rias.
Guïra : grand racleur métallique utilisé pour le merengue (république Dominicaine).
Guïro (ou guayo) gourde striée et raclée avec une baguette ou un peigne (Cuba, Porto Rico, république Dominicaine).
Gumbe (gumbée, gumbay ou gumbey) : tambour et danse de jamaïque et de Saint-Thomas ; mascarade des Bermudes.
Gunchey: danse garifuna, peut-être d’origine française.
Gwan bêlé danse créole du hig drum (Carriacou).
Gwoka: musique traditionnelle de Guadeloupe, jouée sur des tambours ka (du français “quart”), fabriqués avec des barils, et comportant des danses et des chants.
Habanera : genre cubain proche de la danza, populaire en Amérique latine au xix siècle.
Hallecord: danse créole du big drum.
Han kawina: tambour utilisé pour le kawina (culte de la région côtière du Surinam).
Houmfor: temple vaudou.
Houngan: prêtre vaudou.
House moving song chanson accompagnant le transport d’une maison (Aruba).
Iho: rite d’origine nigériane du vaudou haïtien; danse de “nation” du big drum.
Itones: bâtons abakwa entrechoqués (Cuba).
Ireme personnage costumé abakwa symbolisant un ancêtre (Cuba).
Itôtele: tambour batd cubain de taille moyenne.
Iyt: le plus gros des trois bat cubains. Dirige les divers rythmes.
Jacana: danse traditionnelle afro-dominicaine.
Jah music: (dejah jéhovah, Dieu suprême du rastafarisme). En Jamaïque, nom parfois donné par des musiciens rastas au reggae.
jam and wine soca (de l’anglais jam, improviser, et wind, se tortiller) Variété de soca particulièrement dansante (Trinidad, Sainte-Lucie et autres îles anglophones).
Jazz: nom jadis donné, au Surinam, aux orchestres de kaseko; nom donné aux orchestres de danse guadeloupéens, dans les années quarante et cinquante ; nom donné à la cymbale charleston dans l’aleke surinamien.
Jing-ping band: genre d’orchestre traditionnel de la Dominique avec tambour, accordéon, flûte ou bom-bom (trompe de bambou).
Jombee (ou jombi) : terme désignant un ancêtre ou un esprit (Caraïbes anglophones).
Jombee dance: danse rituelle de Tobago et de Montserrat, liée au culte des ancêtres.
John Canoe (jonkonnu, yunkunnu, warcïnamo ou waranagua) : défilé costumé, datant du xviH siècle, et personnage de ce défilé (Jamaïque, Belize, Honduras).
Joropo danse nationale du Venezuela, avec un rythme ternaire, souvent superposé à un rythme binaire.
Joucoi.jou: hochet fabriqué avec une gourde (Haïti).
Jouvay : (de “jour ouvert’) ; jour d’ouverture du carnaval (Trinidad, Dominique).
Juha : tambour haïtien ; danse d’Haïti, de Carriacou et des Antilles françaises.
Juego: rituel abakwa (Cuba) équivalent des plays (saynètes rituelles) des Marrons dejamaïque et du Surinam.
Jump-up: danse de rue spontanée lors du carnaval (Trinidad, diverses îles anglophones, Belize).
Jungujungu danse sacrée garifuna (Honduras, Guatemala, Belize).
Jungujungu de fiesta: danse profane garifuna issue du jungujungu.
Ka: tambour guadeloupéen jadis utilisé par les Marrons, et employé aujourd’hui dans un genre de musique avec danses et chants appelé gwoka. Kaiso ancien nom du calypso.
Kalaja: l’un des rythmes du gwoka.
Kalinda: lutte de bâton scandée par des chants et des tambours (Trinidad, Carriacou).
Kaseko: genre de musique populaire du Surinam, joué par des orchestres comportant des cuivres.
Kaskawi: fusion du kawina et du kaseko (Surinam). Kassé (viro à Cuba) : brusque changement de rythme.
Kasséko: genre de musique traditionnelle de la Guyane, scandée par des tambours.
Kawina (kawna ou kawina-winti) musique rituelle des régions rurales de la côte du Surinam ; nom du principal tambour utilisé pour ce rituel (aussi appelé kawnadrom).
Kbandu: tambour du kumina (culte afro-jamaïcain).
Kettie dn4m : caisse claire.
Kofutu: danse traditionnelle des Marrons du Surinam.
Kotsingi: au Surinam, chanson interrompant un conte (voir ti chanson).
Koti kawina: tambour utilisé pour le kawina (Surinam).
Kromanti: danse de “nation’ (originaire du Ghana) du big drum.
Kromantipla’y: rituel des Marrons de Jamaïque.
Kumantiplay: rituel des Marrons du Surinam.
Kumina: culte de possession d’origine congo apparu en Jamaïque vers le milieu du xix siècle.
Kwa-kwa: morceau de bois ou banc percuté (Surinam).
Ladino: esclave noir amené de la péninsule Ibérique.
Ladjia: lutte scandée par des chants et des tambours (Martinique).
Laka: danse des Marrons du Surinam.
Langadrom: tambour rituel des Marrons du Surinam.
Las lap: dernières festivités du carnaval trinidadien, le Mardi gras vers minuit.
Ladd: luth d’origine arabo-espagnole (Cuba).
Lavway: chansons de carnaval (Dominique, Trinidad).
Levé-J’ssé: lutte rituelle (Martinique).
Léwoz: ensemble de danses et de chants du ,gwoka, scandés par des tambours (Guadeloupe).
Limbo: danse de Jamaïque et de Trinidad, peut-être issue du masumba, jeu jadis pratiqué par les Marrons jamaïcains.
Loa terme du vaudou haïtien et du shango trinidadien désignant les divinités.
Lora: danse créole du hig drum (Carriacou).
Maboba danse afro-dominicaine.
Mackshun ancienne danse de Saint-Thomas et de Sainte-Croix.
Mahi: danse du vaudou.
Majeur: tambour congo du vaudou.
Makè: (du français “marqueur”) tambour antillais.
Man bongo: danse de “nation” du big drum.
Mandingue: danse de “nation” du big drum.
Mandrom: tambour rituel des Marrons du Surinam. Mangulina : danse d’origine espagnole de la république Dominicaine.
Manf: ancienne lutte acrobatique congo de Cuba.
Manimba: (voir marfmbula).
Manman : grand tambour du rite rada (d’origine dahoméenne) du vaudou.
Mar(mbula (marimba ou manimba) : caisse de bois munie de lamelles métalliques et ressembla â la mbira africaine.
Marrons (ou Nègres marrons): esclaves fugitifs (du mot espagnol cimarrôn, désignant un cochon sauvage) ayant formé des communautés autonomes dans des lieux inaccessibles aux Blancs.
Martinique: tambour du rite petro (d’origine hantou& du vaudou (voir juha).
Mashrinami: carnaval de la république de Guyana.
Masôn: sorte de menuet des tumbas francesas (Cuba).
Matuev: danse des Marrons du Surinam.
Mayocomh[ (ou baile de zancos : danse sur échasses de la république Dominicaine, pratiquée par les émigrants des Caraïbes anglophones.
Mayoleur: lutteur au bâton (Anse Bertrand, Guadeloupe).
Mbori: chèvre, en langue abakwa.
Mendé: l’un des rythmes du gu’oka (Guadeloupe).
Mento: sorte de calypso populaire en jamaïque dans les années cinquante. Mento reggae (ou country music) : variété de reggae.
Merengue: danse nationale de la république Dominicaine, au tempo enlevé; coda de la danza portoricaine.
Méringue: danse nationale d’Haïti, probablement issue d’anciennes danses européennes.
Mineur: petit tambour congo du vaudou.
Min i-/azz: genre de compts modernisé joué en Haïti dans les années soixante.
Mizik rasin (ou mouvement anrasinman) : mouvement musical haïtien des années soixante-dix, prônant le retour aux racines.
Mizik twoubadou style de musique populaire haïtienne des années quarante, influencé par la musique cubaine.
Moko: danse de “nation” du big drum.
Moko bange danse de “nation” du big drum.
Mokojumbie: danseur sur échasses, symbolisant les ancêtres, des carnavals des Caraïbes anglophones.
Mongo: nom parfois donné au bongo en république Dominicaine.
Mouvement rasin : mouvement de retour aux sources culturelles afro- haïtiennes et afro-antillaises.
Moyen: tambour congo du vaudou.
Mud mass: groupes de fêtards couverts de boue du carnaval de Trinidad.
Mummings (mummies, mummers ou momises, : saynètes d’origine médiévale jouées lors de certaines fêtes ou carnavals dans les Caraïbes anglophones.
Mûsicajîbara: musique paysanne de Porto Rico, d’origine espagnole.
Mal: ancien culte afro-jamaïcain.
Myalman: prêtre du myal, exorciste et herboriste.
Nago: culte jamaïcain d’origine yoruba (Dahomey/Nigeria).
Nouvel jenerasyon (mouvement) style de musique populaire haïtienne de la fin des années quatre-vingt, avec utilisation de boîtes à rythmes et emprunts à différents genres musicaux.
Nueve d[as: neuvaines pratiquées lors d’un décès (pays hispanophones). Nuevo ritmo rythme cubain inventé par le bassiste “Cachao” (Israel Lôpez) et son frère Orestes, pianiste, à la fin des années quarante et annonçant le mambo.
Nyabingi: tambour rasta et, par extension, réunion rasta (voir grounation).
Obeah: ensemble de pratiques magiques afro-caribéennes avec rituels d’envoûtement (îles anglophones).
Okônkolo: le plus petit des trois bat cubains.
Old bongo: danse de “nation” du big drum.
Old kalenda: danse créole du big drum avec lutte de bâtons.
Opopoku: genre musical surinamien dont est issu le kaseko. Orisha: divinité yoruba de la santer(a.
Palenque communauté de Marrons (pays hispanophones).
Palitos: baguettes de bois, fournissant le rythme de base de la rumba brava (Cuba).
Palo: tambour congo de la république Dominicaine.
Pan o gan: steel drum électrifié, inventé par TwedJoseph (Trinidad).
Pantalon : figure du quadrille (Antilles françaises).
Papalote: ancien genre de rumba brava (Cuba).
Parang: déformation, à Trinidad, de parranda.
Parranda groupe de chanteurs donnant des sérénades de maison en maison lors de fêtes religieuses (Porto Rico, Trinidad, Guatemala, Honduras).
Paseo: sorte de danse dramatique du carnaval de Santiago de Cuba danse exécutée par les Vénézuéliens de Trinidad.
Pastourelle: figure du quadrille (Antilles françaises).
Petro: rite d’origine bantoue du vaudou.
Pie forzado : dernier vers imposé dans un seis improvisé (Cuba, Porto Rico).
Piké: danse créole du big drum.
Pingpong: nom de l’un des steel drums.
Pze: longue trompe recourbée utilisé aux carnavals de Saint-Thomas.
Piquete: improvisation de tambour ou de tambourin dans la bomba et la plena portoricaines.
Pitite: tambour congo du vaudou.
Plante: cérémonie abakwa.
Playing cast: tambour du kumina (Jamaïque).
Plena: genre musical originaire de Ponce, Porto Rico chant de travail de la république Dominicaine.
Posse: groupe de voisins et d’amis participant au festival de Trinidad.
Potencia: société secrète abakwa.
Poule: figure du quadrille (Antilles françaises).
Power: terme désignant un ancêtre ou une divinité dans divers cultes des Caraïbes anglophones (Trinidad et Saint-Vincent notamment).
Pregôn: chansonde vendeur de rue (Cuba et autres pays latino-américains).
Pujador: tambour grave du tamborito (Panamâ).
Pukkumina (pocomania ou poco : culte jamaïcain revivalist (Jamaïque).
Punta danse garifùna (Honduras, Guatemala, Belize).
Pu nia-rock: genre de pu nia de Belize, influencée par la disco.
Punto: genre de chanson cubaine d’origine espagnole.
Punto espirituano (ou yayabero) : variété de punto de la province de Sancti Spiritus (Cuba).
Puntofijo: genre de punto comportant des quatrains octosyllabiques (Cuba).
Punto libre: genre de punto à la forme de versification libre (Cuba).
Quelbey: ancien genre de chanson strophique de Saint-Thomas.
Quijada (ou jawbone) : mâchoire d’animal raclée et percutée (Cuba, Belize, et, jusqu’au xix siècle, Saint-Domingue).
Quimboiseur: fétichiste et herboriste des Antilles françaises.
Quinto: nom, à Cuba, d’une conga aigué et de l’un des tambours de yuka (d’origine bantoue).
Rada: rite du vaudou haïtien, d’origine dahoméenne ; culte trinidadien d’origine dahoméenne.
Raga (de l’anglais ragamuffin : “personne dépenaillée, de basse condition”) : variété de dub (Jamaïque).
Rara: carnaval haïtien.
Rasta: personne pratiquant le rastafarisme ; tambour grave de la batterie rasta.
Rasta reggae (ou roots reggae) : variété de reggae.
Rastafarisme : culte jamaïcain considérant l’Ethiopie comme la Terre sacrée et rejetant les valeurs décadentes et corrompues de la civilisation occidentale.
Rattling drum : tambour traditionnel jamaïcain.
Redoblante : caisse claire (république Dominicaine, Honduras, Guatemala et autres pays).
Reel: danse d’origine écossaise pratiquée dans la jumbee dance rituelle de Tobago.
Regla de Ocha: (voir santerfa).
Remix: nouvelle façon de mixer un morceau.
Repeater: tambour du burru, du kumina et du reggae (également appelé pela dans le reggae).
Repicador: tambour aigu du tamborito, qui improvise (Panarnà).
Requinto: tambour aigu, qui suit les pieds des danseurs, dans la bomba portoricaine un des tambours de yuka cubains.
Revell[n : directeur de chant dans les comparsas (troupes de carnaval) panaméennes.
Revival reggae (ou gospel reggae) : variété de reggae.
Rhumba box: caisse de bois munie de lamelles (Jamaïque).
Rhyming : choeur formé par les voix graves et aiguès dans le Zion Revival (culte jamaïcain).
Riddim: rythme traditionnel des cultes revivalist deJamaïque et du reggae. Ring game: jeu en cercle, souvent accompagné de chants, des Caraïbes anglophones.
Ring song: chanson chantée en cercle, avec alternance de soliste et de choeur (îles anglophones).
Road march: musique employée pour le défilé du carnaval de Trinidad. Romance : chant d’origine espagnole datant de lépoque médiévale (Cuba, Porto Rico).
Ronde: groupe de travailleurs collectifs d’Haïti.
Rotto beat (ou rooto beat) : rythme trinidadien des années soixante, inspiré par le rhythm and blues.
Rudy (ou rude boy : nom donné aux membres de gangs des ghettos de Kingston.
Rumba brava: genre de musique et de danse traditionnelle cubaine exécutée avec des tambours et d’autres percussions, reflétant des influences andalouses et bantoues.
Sa ki twal’av: groupe de tavailleurs collectifs de la Dominique.
Salve: cantique en l’honneur de la Vierge Marie (république Dominicaine).
Sankey: hymnes protestants (composés par David Ira Sankey et populaires dans divers pays anglophones).
Sans humanité: genre de chansons de raillerie du kalinda trinidadien.
Santeria: culte syncrétique cubain d’origine yoruba.
Santo: saint, divinité de la santerfa.
Sarambo danse traditionnelle de la république Dominicaine.
Sarandunga danse afro-dominicaine.
Saxa: bouteille au goulot cassé recouverte de cellophane (Jamaïque, et, sous une autre appellation, république Dominicaine).
Scratch band genre d’orchestre de musique populaire dans les îles Vierges américaines et les îles Caïmans (du mot anglais scratch, racler, venant de ce que ces orchestres utilisent un giiro).
Second: tambour de taille moyenne du rite rada du vaudou.
Secondas: choeur de chanteuses dans les comparsas panaméennes.
Seguidilla: danse d’origine espagnole (Cuba, Porto Rico).
Seis: genre musical portoricain d’origine espagnole (Cuba, Porto Rico).
Seisfiijardeio: genre de seis de la région de Fajardo (Porto Rico).
Seketi: danse des Marrons du Surinam.
Sek-seki (seki-seki ou sakka) hochet utlilisé dans la musique traditionnelle afro-surinamienne.
Septeto: orchestre cubain interprétant le son, avec la même composition qu’un sexteto plus une trompette.
Set dansi: sorte de square dance jadis en vogue à Paramaribo.
Set-girls: groupes de danseuses et de musiciennes du jonkonnu jamaïcain.
Seti danse garifuna, probablement d’origine européenne (Honduras, Guatemala, Belize).
Seû (ou sehû) fête célébrani la récolte du maïs (Curaçao).
Sexta: genre de guitare de Belize.
Sexteto type d’orchestre cubain des années vingt et trente se composant d’un chanteur, d’un bongo, d’une marïmbula, d’un tres et d’une contrebasse.
Shak-shak (ou shakka maraca (îles anglophones.
Shango: déité yoruba, notamment vénérée à Cuba, Trinidad et Tobago.
Shango: culte afro-trinidadien d’origine yoruha.
Shawling: geste par lequel la “reine”, dans l’etu, jetant une écharpe autour des épaules d’un danseur, signifie son appréciation (Jamaïque).
Shekere: grosse gourde secouée utilisée dans la santera (Cuba).
Shouters: culte syncrétique de Trinidad et Saint-Vincent.
Sillac: racleur des Antilles.
Simidor(ou samba) : chanteur soliste d’une coumbite (Haïti). Sïsira: hochet garifuna, utilisé dans la musique traditionnelle.
Siwel (ou ba tonef) : style de chansons textes haïtien avec accompagnement de guitare.
Ska: genre musical jamaïcain issu du rhythm and blues, populaire dans les années soixante.
Skengay (ou shengay) : rythme de base du reggae.
Skratji: grosse caisse (Surinam).
Slackness: variété de raga avec des paroles souvent violentes ou sexuelles. Soca: genre de calypso modernisé, au tempo rapide.
Son: genre de musique populaire né dans la province dOriente (Cuba), à la fin du xIx siècle.
Sound operator: propriétaire et animateur d’un sound system (Jamaïque). Sound system : nom donné, en Jamaïque, au tourne-disque et aux énormes baffles employés, dans les années cinquante, dans les bals populaires de l’île.
Steel band: orchestre de steel drums.
Steel drum (ou pan): instrument de percussion trinidadien fabriqué avec un fût de pétrole tempéré.
Stonejèast: cérémonie funéraire de Carriacou.
String music: genre d’orchestre avec banjo, mandoline et ukulele (Sainte- Croix).
Susa: danse des Marrons du Surinam.
Table d’IJ: système de divination de la santer(a (Cuba).
Tamboo: tambour rural jamaïcain, en voie dc disparition.
Tamboo-bamboo : tige de bambou percutée utilisée à Trinidad lors du carnaval.
Tambora : tambour bi-membranophone de la république Dominicaine, notamment utilisé dans le merengue.
Tamborito: danse nationale de Panamâ, d’origine congo.
Tambour di bass : tambour antillais, dérivant de l’ancien tambour de basque, utilisé dans les quadrilles.
Tambour maringouin: arc musical haïtien, en voie de disparition. Tambourié: joueur de tambour (en Haïti).
Tarnbi: tambour et danse de Curaçao; danse de Jamaïque.
Tanbou ba (ou tanbou plonbé) tambour utilisé dans le kasséko (Guyane).
Tchancy hochet utilisé lors du carnaval haïtien.
Tea meeting (ou teatime) dans les îles anglophones, soirée d’origine anglaise où l’on sert du thé ou d’autres rafraîchissements et donnant lieu des concours d’éloquence, des danses et des chants.
Temne danse de “nation” du big drum (Carriacou).
Terapia genre de musique populaire métissée de la côte de Colombie.
Ti-bois (ou ti-bwa bambou percuté par deux baguettes (Antilles).
Ti-chanson; à SainteLucie, chanson interrompant un conte.
Ti-gambo (ou ti-kambo) tige de bambou percutée (Haïti).
Timbal: petit tambour congo du vaudou ; tambour utilisé dans le kaseko du Surinam.
Timbales (ou paila) instrument de percussion cubain consitant en deux caisses claires montées sur un pied et frappées avec des baguettes (Cuba, musique “latine” de New York, salsa).
Timplillo: petit cordophone originaire des Canaries (Cuba).
Tzle: petit cordophone (Cuba).
Tombah cordophone des Marrons de Jamaïque comportant des morceaux de métal.
Tonada: genre de chanson d’origine espagnole (Cuba).
Tonada de borrachos: genre de chanson cubaine comportant des expressions obscènes (Cuba).
Tonada trinitaria: tonada de la ville de Trinidad (Cuba).
Toasting (ou toast : déclamations rythmique des deejays sur fond instrumental, l’origine du rap et du dub (Jamaïque).
Toumhlack: lun des rythmes du gwoka (Guadeloupe).
Trabajo; travail, rituel de magie de la santerfa (Cuba).
Tres: sorte de guitare â trois cordes doubles originaire de la province dOriente (Cuba).
Trinidad kdlenda : danse créole du big drum.
Trova style de chansons avec accompagnement de guitare né au xix siècle dans la province d’Oriente (Cuba).
Trumping beat ahanement rythmique produit par les fidèles lors des offices du Zion Revival (Jamaïque).
Tuk band : type d’orchestre rural de la Barbade consistant en grosse caisse et caisse claire recouvertes de peau de chèvre ou de mouton et flûte de bambou.
Tumba: danse et tambour d’origine africaine de Curaçao.
Tumba francesa : genre de société musicale constituée dans la province d’Oriente, à Cuba, par d’anciens immigrants haïtiens.
Vaccine: trompette de bambou percutée avec une baguette (Haïti).
Vacunao: contact pelvien, exécuté dans le guaguancô (Cuba).
Vaudou adjaé (ou vodou jazz) style de musique populaire employant des éléments de vaudou, créé par le groupe haïtien Boukman Eksperyans à la fin des années soixante-dix.
Veiquoix: chant religieux de la communauté vénézuélienne de Trinidad.
Velaciôn: cérémonie en l’honneur d’un saint (république Dominicaine), comportant des danses et des chants scandés par des tambours.
Velorio de la Cruz: cérémonie religieuse de Trinidad en l’honneur de la sainte Croix.
Vévé: dessin géométrique rituel exécuté sur le sol lors d’une cérémonie vaudou.
Vidé: carnaval des Antilles françaises.
Viola: genre de tambour ou dos de banjo percuté utilisé, à La Havane, par les coros de clave et les coros de guaguancô.
Vodun: vocable fon (Dahomey) signifiant “esprit, divinité” nom original du vaudou.
Vodunsi: “épouse” d’une divinité, zélatrice du rada trinidadien.
Waranagua: (voir John Canoe).
Wartnamo (voir John Canoe).
Warin danseur costumé du jonkonnu de Belize.
Wega dipalu : genre de lutte avec des hâtons (Curaçao).
Wemba: rythme sacré abakwa exécuté l’intérieur du sanctuaire lors de la préparation des objets rituels (Cuba).
Winti: rituel des Marrons du Surinam.
Wintipoku (kopro tu ou aisapoku) variété de kaseko (Surinam).
Woo Woo : trompe de bambou (Montserrat).
Yambi: genre de rumba brava lente, jouée sur des caisses de bois appelés cafones (Cuba).
Yanga: plongée avec les genoux fléchis exécutée dans le mento et le reggae (Jamaïque).
Yanvalou: danse du rite rada du vaudou.
Yégéyégé: danse d’origine obscure du big drum.
Yéyé: terme désignant les combos haïtiens des années soixante.
Yon: maraca double employée dans le gaga (carnaval dominicain d’origine haïtienne).
Yuba : danse acrobatique des tumbas francesas (province d’Oriente, Cuba).
Yuca: danse traditionnelle de la république Dominicaine.
Yuka: ancienne danse de fertilité congo de Cuba ; tambours de yuka : tambours congos de Cuba.
Zapateo: danse paysanne d’origine espagnole (Cuba, Porto Rico).
Zemi divinité sihoney (Grandes Antilles).
Zépaules: danse du rite rada du vaudou.
Zion Revival: culte revivalist jamaïcain.
Zombie: terme désignant, aux Antilles françaises, un revenant.
Zouk: aux Antilles, fête populaire de campagne ; genre de musique populaire antillaise née dans les années quatre-vingt.
Zouk love: style de zouk romantique.


Isabelle Leymarie

Partager sur Google+

À propos de nicolas martello

enseignant education musicale #edmus — interlocuteur TICCE — passionné #numérique #éducatif — testeur #apple #google #elearning #mooc #musique #jazz